Invitation au voyage

Notre essence Trois flocons Invitation au voyage

Invitation au voyage. Simon Collin, 200 ème fan facebook.

Un concert de la formation Summer Snow ? C'est bien plus qu'un concert, c'est un voyage, un voyage sur la mer. Bienvenue à bord du vaisseau Summer Snow...
Le Summer Snow est une caravelle, pouvant emmener des voyageurs n'ayant pas la moindre idée de leur destination, en espérant simplement aller loin, et peut-être revenir. Une coque aux bordées hautes et au fond plat pour se protéger de ce qui arrive de tout côté, et passer un moment à l'abri des vagues puissantes et des lames de fond de la vie, en restant maniable et prête à tout affronter. Une caravelle, comme celle chevauchée pour la traversée de ce début d'automne 1492, où le fervent Colomb, inspiré depuis son enfance par l'épopée de Marco Polo et espérant trouver une nouvelle voie vers l'Orient lointain pour les yeux d'Isabelle de Castille, se lança dans le grand bleu, en étant intimement persuadé que la terre n'était pas si loin, d'après les récits des oiseaux marins émérites et les pièces de bois inconnus pleines de promesses rapportées par le reflux de l'Atlantique...
Préludons les présentations par la dame au clavier ; elle est au gouvernail et à la boussole, son jeu définit le cadre, le rythme et la direction du set à chaque étape du voyage. Elle s'applique à éviter les écueils et les crêtes soumises déloyalement par la baille, pour amener un jeu de gammes tout de souplesse et d'agilité, un trajet sans secousses et sans heurts, un voyage doux et mélodieux.
L'homme à la guitare est à la voilure, il doit s'adapter sans cesse à l'air indécis, son expérience de la gestion des grandes ailes blanches de coton est nécessaire à l'avancement régulier du vaisseau, sa virtuosité offre grâce à la maniabilité de sa voilure tournante de toile une progression durable, et garantit des changements d'allure et de cap faits de maîtrise, de calme et de sérénité.
La demoiselle à la voix est le vent qui baigne et suit le vaisseau, elle est le dernier des éléments qui lancent le voyage. La voix n'est pas un vent régulier et monotone, il s'agit d'un autan pirouettant et virevoltant, cristallin et transperçant, nuancé et imprévisible, mais toujours bienveillant. Le passager à bord ressent sa présence qui lui caresse la peau et lui crible le souffle, elle refroidit les brûlures et son air chargé de sels doux soigne et apaise les blessures, elle amène un peu de fraîcheur lorsqu'il fait trop chaud, comme un zéphyr chargé malgré son caractère de nombreux corpuscules d'eau transie.
Le Summer Snow est mené par un véritable équipage, sans grade ni titre individuel, qui n'a d'autres choix qu'une parfaite osmose pour avancer. Chacun a sa tâche, chacun veille sur l'autre, une complète harmonie se dégage de chacun, et ainsi chacun transmet sa fraction d'émoi et de frisson.
L'ambiance et la proximité une fois à bord est apaisante, chaleureuse et réconfortante, embuée de mélancolie, proche d'une journée grise et pluvieuse vécue depuis un coin de fourneau, de nostalgie triste et glaçante de paysage grandiose que l'on doit quitter sous un soleil descendant de fin d'été qui ne chauffera plus une fois revenu du côté ombré de la montagne, de fin de soirée avec des amis que l'on a sur nos photos de classe et que l'on ne veut pas voir partir pour poursuivre le patient et long tissage de liens dont on a oublié la genèse, remémorant des sensations prenantes, profondes, et brasées à l'âme avec des soudures encore brûlantes.

Prêt ?

Voyager avec le groupe de musique acoustique summer snow dans le Jura.